Les principales tendances en matière de collaboration pour 2018

Bobby Beckmann, directeur technique, Lifesize
13 mars 2018

Bonjour à tous et bienvenue sur Lifesize Live!, l'émission Web en direct produite entièrement grâce à la plateforme Lifesize.

Je suis votre hôte, Julian Fields, et je me trouve avec notre directeur technique, Bobby Beckmann. Il est présent aujourd'hui pour nous parler des futures tendances du domaine de la visioconférence. Vous avez votre boule de cristal ?

Je suis prêt à la consulter.

Écoutons ça.

Eh bien, bonjour à toutes et à tous. Il y a plusieurs choses dont je voudrais parler aujourd'hui. Le sujet principal qu'on évoque toujours ici, c'est l'impact de l'IA sur les salles de réunion. Lorsqu'on parle d'IA, on a tendance à l'associer à la science-fiction, aux robots ou à quelque chose d'effrayant, mais c'est bien plus simple que ça. En général, avec l'IA, il n'y a pas de grand bouleversement, tout ne devient pas artificiellement intelligent d'un seul coup. Il y a de nombreuses petites étapes, et ces améliorations mises bout à bout apportent une différence radicale dans nos habitudes de réunion. Il y a deux aspects majeurs de l'IA et de leur impact sur nos salles de réunion, de mon point de vue. L'un d'entre eux est la vision industrielle. La vision industrielle est intéressante car elle peut faire différentes choses : par exemple, examiner l'ensemble des participants à l'appel et afficher des statistiques et analyses en temps réel à leur sujet. Par exemple, imaginez une salle de classe virtuelle dans laquelle un professeur s'adresse à 50 étudiants simultanément. Il n'a aucun moyen de juger de l'intérêt de chacun des étudiants pour son cours. Dans une salle de classe réelle, en revanche, vous ressentez ce genre de choses. Vous pouvez déterminer qui est attentif, alors qu'en virtuel vous ne savez pas qui est réellement intéressé. Ce serait donc formidable si nous pouvions avoir un service qui prendrait une photo individuelle des participants et me dirait instantanément ce qu'ils ressentent : sont-ils contents, tristes, en colère, s'ennuient-ils ou sont-ils agacés par quelque chose que vous venez de dire ?

C'est comme la détection des sourires.

Oui, la détection des sourires. Donc, imaginez que je regarde cet écran avec ces 50 personnes, mais qu'ici, sur la droite, je peux voir en temps réel le sentiment que procure cet appel téléphonique ou vidéo. Je saurai comment il est accueilli et pourrai peut-être adapter ma performance directement. Ou peut-être pourra-je changer ma façon d'interagir avec les personnes ultérieurement. Par exemple, si je suis un commercial et que je passe ce type d'appels en permanence, je peux évaluer le ressenti de mon client en me basant sur son intérêt émotionnel initial. Ainsi, je peux en déduire dans combien de temps il va acheter ou combien il dépensera, au lieu de lui proposer aveuglément tout un tas de fonctionnalités.

OK, on dirait qu'on peut donc en tirer un réel avantage. Je pourrais organiser une réunion avec les membres de mon équipe et connaître leur niveau d'attention, c'est une chose, mais parler à un client potentiel et être capable d'agir en fonction de son degré d'intérêt est totalement différent.

Oui, cela constitue un avantage et un ROI bien réels. C'est en phase de devenir intéressant et je pense qu'il existe déjà quelques fonctionnalités aujourd'hui qui vous permettent de faire ça. Vous pouvez faire des captures d'écran et les envoyer à des services cloud majeurs afin d'obtenir diverses données concernant les personnes présentes et leur humeur ou leur ressenti.

Je vois.

L'autre aspect de la vision industrielle consiste tout simplement à identifier ce qui se trouve dans la pièce. Il faut énormément de travail pour construire des caméras pour tableau blanc et disposer de plusieurs modes de partage de données, mais si vous avez quelques caméras intégrées, vous pouvez voir la salle entière. Si je sais que je m'approche d'un tableau blanc, rien ne nous empêche de prendre les données de ce tableau, de les nettoyer et d'en faire une présentation. Cela rend les présentations et les conférences bien plus faciles d'être capable de faire ça de manière automatique plutôt que de devoir y aller physiquement, appuyer sur l'interrupteur et pointer une caméra ou en dévier une autre. Toutes les personnes situées d'un côté peuvent soudainement se retrouver supprimées de l'écran de manière définitive parce qu'on oublie de remettre la caméra, ou bien vous entendrez de-ci de-là « Oh, je suis sur le tableau blanc donc vous ne pouvez pas voir ce que je suis en train de faire ».

Et il semblerait que, puisque la technologie reconstruit les informations, elle les enregistre afin que vous n'ayez pas à prendre des photos à la fin de la journée.

D'accord ; c'est une partie de la réunion, et si vous enregistrez, c'est dans la boîte. Je pense que c'est vraiment intéressant. Lorsque vous poursuivez vers les concepts les plus étranges en lien avec la vision industrielle, vous découvrez l'identification des personnes présentes, qui vous permet de savoir exactement qui se trouve dans une pièce au moment où vous entrez. Imaginez, donc, que vous êtes en réunion avec dix personnes et que vous connaissez l'ensemble des dix participants présents dans la pièce, ou que vous savez qui est l'organisateur de la réunion. J'entre dans une pièce et je n'ai rien à faire : le système sait instantanément qui je suis, la caméra apparaît sur mon écran et me salue, et je démarre ma réunion sans avoir à faire quoi que ce soit.

Je sais que nous avons beaucoup parlé d'audioconférence, un style de communication ponctué de « Untel et untel ont rejoint la réunion » ou « Qui vient d'arriver ? Qui vient d'arriver ? » et vous n'entendez que ça, encore et encore. On dirait que ce système supprime tout ça des réunions et que vous êtes en mesure de voir qui participe à la réunion avec exactitude.

Oui, vous pouvez regarder lorsqu'il y a des participants individuels sur Lifesize et voir chacun d'entre eux. Mais lorsqu'on regarde la salle de conférence dans laquelle se trouvent dix personnes et qu'on n'en connaît que trois, ce serait formidable de simplement passer la souris sur les personnes présentes et en savoir un peu plus à leur sujet, pouvoir les identifier et peut-être voir leur photo de profil LinkedIn apparaître.

Le commerce dispose donc désormais d'un nouvel outil !

Oui, qui me permet de savoir à qui je parle. Est-ce un acheteur ou quelqu'un qui va m'en faire voir de toutes les couleurs ?

Ou bien, le directeur technique est-il présent dans la salle et veut-il avoir plus d'informations sur les fonctionnalités intéressantes ?

Tout à fait. Donc je pense que la partie vision se résume à ça. Je suis convaincu que son ampleur sera énorme, et que certains fragments de cette technologie sont déjà en train d'émerger. Ils existent déjà, il suffit désormais de les intégrer, de trouver les business cases adaptés et de les mettre en œuvre. Le second aspect de l'IA concerne la voix et la transcription. Elles ont fait des progrès, et on commence à découvrir de nombreux systèmes virtuels. Les Alexa du monde entier, ces machines à qui vous pouvez donner un ordre et qui vous renvoie une réponse, sont familières à tout un chacun. Selon moi, la prochaine étape consistera à nous montrer que ces machines peuvent réellement écouter la réunion dans son ensemble. Vous en invitez une à la réunion, elle y participe et est attentive à ce qui se dit en attendant des instructions. C'est donc elle qui prend en charge l'ensemble de vos tâches annexes. Elle vous écoute dire : « Envoie-moi cette présentation, s'il te plaît ». En réalité, elle peut comprendre cet ordre et envoyer la présentation à tout le monde.

C'est incroyable.

Elle peut recevoir des ordres – par exemple, s'il y a un passage vraiment intéressant, je peux lui demander de l'enregistrer ou de s'en souvenir. Ensuite, la machine reprendra cette partie de la réunion, afin que je puisse regarder mes notes ultérieurement et voir les points à mémoriser. Elle peut instantanément transcrire ma réunion, ce qui est formidable car on peut par la suite effectuer des recherches sur cette réunion.

Et probablement la recommander.

Exactement.

« Cela avait rapport avec ce thème » ou « Vous venez d'avoir une réunion à ce sujet. Voulez-vous en savoir plus ?»

Exact. Et donc, une fois que vous êtes en mesure de rechercher des choses et de les catégoriser, vous pouvez commencer à les analyser et à les explorer en profondeur comme on le fait de nos jours avec les contenus écrits. Cela deviendra sans doute une nouvelle source de données.

Ça va devenir un facteur d'amélioration de la productivité.

J'en suis convaincu. Je pense que cela simplifiera les choses et que cela rendra ces réunions plus efficaces. C'est comme pour tout, vous ne voulez pas vous rendre à d'autres réunions sans bonne raison, c'est donc formidable d'aller à une réunion et d'avoir des éléments sur lesquels on peut jouer, pour que vous puissiez vous dire rétrospectivement : « OK, c'était une réunion intéressante et je suis content d'en faire partie ».

L'IA classe les réunions pour vous, afin que vous puissiez parcourir vos archives pour les consulter. C'est intéressant, vraiment incroyable !

Oui, il y a beaucoup d'aspects intéressants à venir, qui ne devraient pas tarder. Je ne dis pas que ça va se passer en 2025. Je pense que ça va arriver cette année, en 2018.

Tout à fait.

Donc, l'IA est un aspect intéressant mais il faut aussi faire en sorte que tout fonctionne. La grande initiative pour nous se résume à l'interopérabilité. Les utilisateurs ont des appareils flambant neufs ou vieux qui sont extrêmement performants. Ils ne veulent pas faire une croix sur leurs infrastructures ; ils souhaitent les utiliser. Et je pense que l'un des principaux moteurs pour nous cette année consistera à faire en sorte que tout fonctionne bien ensemble. Vous savez, bien souvent vous n'aurez qu'une interopérabilité balbutiante qui fonctionnera à peine. Il se pourrait donc que je réussisse à rejoindre un appel si je passe dix minutes à essayer de faire fonctionner le système.

C'est l'interopérabilité limitée des éléments.

Oui, et j'imagine que nous voulons atteindre un stade où vous utiliseriez toujours du matériel Lifesize parce que nous en sommes des inconditionnels, mais d'autres équipements existent et si vous voulez les brancher, nous voulons que ça fonctionne de la même manière. Notre volonté est que vos expériences de réunion soient formidables, indépendamment de ce que vous utilisez. Et je suis persuadé que ça aura son importance pour l'ensemble des processus de collaboration, parce que vous ne savez pas ce que les personnes vont utiliser. La réunion ne devrait pas s'arrêter parce que j'utilise un codec vieux de dix ans, qu'une personne a son téléphone mobile vieillot et qu'une autre est sur son ordinateur fixe ou portable en vacances. Il y a un passage sympa avec quelqu'un sur une piste de ski, simplement assis là, qui se connecte. Cette personne vit une expérience de réunion formidable. Donc, l'interopérabilité de l'ensemble des appareils, neufs et anciens de façon variée, est un élément essentiel pour nous chez Lifesize, que nous envisageons pour 2018. Que faisons-nous d'autre ? Eh bien, il y a la 4K.

La 4K est accessible. Je n'arrive pas à croire que j'ai un écran 4K sur mon bureau en ce moment et qu'il ne m'a coûté que 500 $. Pendant des années, j'ai voulu mon écran Apple Cinema Display parce que c'était la Rolls de sa catégorie, et maintenant, il semble dépassé. C'était seulement un écran à 500 $ mais je pense que vous allez le voir partout ; il a fière allure. La 4K est partout. Nous voulons voir ce à quoi ressemblent les présentations en 4K avec des caméras 4K, parce que ces écrans se répandent et vous allez vouloir les utiliser. Et la seule façon de rendre leur utilisation logique, c'est de mettre à votre disposition des sources adéquates.

La prochaine du face-à-face, c'est d'être capable de voir chaque pore de votre visage.

Exactement, et, parfois, vous vous direz peut-être « je ne voulais pas voir ça », mais c'est impressionnant. Nous avons vu quelques échantillons 4K de ce à quoi une réunion ressemble et les détails ont leur importance. Les utilisateurs en font des blagues dans le monde entier, du style : « Vous voulez vraiment voir cette personne en 4K ? » Mais c'est surprenant, car lorsque vous commencez à percevoir les détails de la pièce qui vous entoure et qu'ils sont nets, lorsque vous commencez à voir les détails qui entourent cette personne, alors l'espace devient effectivement plus réel. Et c'est une véritable évolution. Le public se rappelle à peine de la transition vers la HD parce que, maintenant, il est convaincu que tout est comme ça, mais si vous regardez un vieux programme sportif, vous vous dites : « C'était vraiment comme ça en 2001 ? »

« Comment pouvaient-ils savoir qu'il a fait ce premier pas ? »

« Comment ont-ils pu observer ça ? » Et je suis convaincu que, lorsque vous commencez à regarder des vidéos en 4K, l'image est améliorée et semble de bonne qualité, mais lorsque vous regardez des sources 4K sur un écran 4K, c'est indescriptible. Ce que je veux dire par là, c'est qu'on atteint vraiment le stade ou c'est tout simplement une expérience incroyable.

Il me semble que notre temps est bientôt écoulé. Vous avez peut-être encore quelques réflexions sur ce qui va se passer cette année ?

Je dirais que de nombreuses entreprises conçoivent des choses vraiment intéressantes, et Lifesize est l'une d'entre elles. Je pense également que ce qu'il y a de bien là-dedans, c'est que nous voulons découvrir des choses formidables et nous voulons les faire fonctionner ensemble. Je suis donc persuadé que vous serez témoins de belles avancées sous une impulsion commune. C'est toujours amusant d'en faire partie et de voir ce que nous pourrons élaborer en 2018.

Eh bien, merci beaucoup d'avoir été parmi nous. Je constate que vous n'avez pas parlé de téléportation pour cette année, donc, en attendant, nous avons la visioconférence. Profitez-en, profitez du meilleur de ce qui verra le jour cette année.

Nous y travaillons, soit dit au passage.

OK, parfait, les équipes spéciales.

Pas encore, non.

Merci à tous. À bientôt.

Besoin d'aide ?
Contactez l'un de nos représentants commerciaux locaux.