Q&R avec Silicon Labs

Un petit aperçu de ce qui fait de Silicon Labs un pionnier en matière de semi-conducteurs.

« Ça a été révolutionnaire : en tout juste deux semaines, nous avions déjà 200 utilisateurs. Le produit a pris de l'ampleur à vitesse grand V. »

Silicon Labs (NASDAQ: SLAB) se compose d'une équipe d'innovateurs en matériel et logiciels qui résout les problèmes de design intégré les plus complexes de ses clients. Depuis près de 20 ans, l'entreprise crée les outils, les logiciels et les semi-conducteurs qui permettent aux plus grands ingénieurs au monde de mettre au point des produits qui révolutionnent des secteurs et changent le monde. L'entreprise est basée à Austin, au Texas, et possède 13 bureaux dans le monde. En coulisses, le directeur informatique, M. Shane Dickinson, doit s'assurer que tous les employés puissent collaborer et remplir la mission de Silicon Labs.

Silicon Labs œuvre sur un marché très concurrentiel. Qu'est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Notre vaste portefeuille de brevets, nos produits à forte valeur ajoutée et notre capacité à tenir nos promesses : tout ça nous différencie de la concurrence. Silicon Labs intègre la définition même de l'Internet des objets (Internet of Things ou IoT), et nous avons notamment conçu des puces pour le Nest® et d'autres appareils connectés. L'entreprise prend également en charge le maillage réseau et les communications pour les appareils de l'IoT, notamment le Wi-Fi, ZigBee® et le Bluetooth®. Silicon Labs est connue pour son vaste portefeuille de brevets, son engagement à commercialiser des produits de haute qualité et sa capacité à façonner l'environnement de l'IoT.

Qu'est-ce qui se cache derrière la position de leader de Silicon Labs en matière d'Internet des objets ?

C'est la collaboration qui fait tout. Silicon Labs dispose d'un environnement mondial, nos outils et notre design sont centralisés à Austin et ce sont eux qui rendent la collaboration possible. Par contre, lorsqu'il faut peaufiner des idées, tout réside dans la communication et l'interaction. Nos équipes de designers du monde entier — à Sunnyvale, Boston, Budapest, Oslo, en Chine et à Singapour — doivent pouvoir communiquer et collaborer. Nous voulions que ces équipes distantes puissent interagir comme si elles étaient présentes au même endroit.

Dans nos sondages en interne, il ressortait que la communication entre les bureaux éloignés était difficile, comme entre Austin et Singapour par exemple, à cause des fuseaux horaires. Quelqu'un devait rester au bureau tard le soir pour participer à une réunion, ce qui n'est absolument pas pratique.

Qu'avez-vous fait pour résoudre ce problème ?

Pour améliorer la collaboration entre nos équipes de design et de R&D, nous avons essayé un produit concurrent de Lifesize il y a un an et demi : au bout de 12 mois nous n'avions que 60 utilisateurs. L'adoption était beaucoup plus faible que prévue, et cela n'a pas résolu nos problèmes. Alors nous avons revu notre approche pour privilégier la simplicité et l'interopérabilité. Nous avons choisi les systèmes de salles de conférence, la solution sur mobile et le service cloud de Lifesize il y a quelques semaines seulement.

With all the video options on the market, why did you switch to Lifesize?

Lifesize is simple from an end-user perspective, and it’s simple for administrators. From deploying the room systems out to the remote sites and the subscription service into the cloud for the employees, it’s very easy. Lifesize sends auto-updates to all systems that are connected to the cloud, so we don’t have to remote in to all the boxes to update them. Plus, the clients are auto-updated as well. It’s all very easy to use and configure from an administrative perspective. That’s huge.

Avez-vous constaté des changements ?

It’s been revolutionary: within just weeks after launch, we already had over 200 users created. It’s taken off, and it’s taken off quick. A solution like Lifesize makes it so easy for me to be at home—on a work machine, my personal machine or a mobile device—and I can participate and see people and content at the same time.

With the interoperability of Lifesize, you can connect with people outside the company too. It doesn’t matter what client someone’s using; I can send an invitation to anyone inside or outside the company, and I don’t have to worry about how they connect.

Quel conseil donneriez-vous à d'autres entreprises qui envisagent de se servir de la visioconférence ?

Pour moi, cela dépend de la culture de l'entreprise et du problème que vous essayez de résoudre. Lorsque l'entreprise n'est pas centrée sur la vidéo, le partage d'écran et les conférences audio peuvent suffire. Mais lorsque vous vous basez sur la vidéo, vous ne pouvez pas vivre sans.

In the last year, we acquired a company that was very video-centric: they required video for all meetings, so we adopted it too. Educating the end user has been key to our rapid adoption of Lifesize. The Lifesize client is so easy, you don’t need to put a lot of effort into training. Our sessions are 60 minutes, tops. I’ve had a lot of people say, “This is the greatest thing since sliced bread,” and they’re sounding the bugle, which accelerates adoption. Once people understand, “I can run on any smartphone/tablet as long as I have an Internet connection; I can be so productive,” that’s when the light bulb comes on. They get on Lifesize, and they don’t look back.

Besoin d'aide ?
Contactez l'un de nos représentants commerciaux locaux.